Chercheurs français au Danemark #3 - Jean-François Perrier

Sciences / Interview

Rencontre avec Jean-François Perrier, professeur associé au sein du Département de Neurosciences de l’Université de Copenhague.

Après une thèse en neurosciences effectuée à l’Université Pierre et Marie Curie à Paris, Jean-François Perrier est venu s’installer au Danemark en 1997 en tant que chercheur postdoctoral à l’Université de Copenhague. Il est aujourd’hui à la tête d’une équipe de neuf personnes. Ses recherches portent sur le système nerveux et plus précisément sur les propriétés intrinsèques des neurones. Il étudie actuellement le rôle des astrocytes, ces cellules dont on sait depuis une quinzaine d’années qu’elles communiquent avec les neurones. L’équipe de Jean-François Perrier analyse comment ces cellules répondent aux molécules présentes dans le cannabis. La prise de cannabis diminue en effet les tremblements et ses travaux de recherche visent à comprendre les mécanismes de ce phénomène.

Ces recherches peuvent notamment s’appliquer aux patients atteints de maladies neuro-dégénératives qui engendrent des tremblements comme par exemple la sclérose en plaques. Lauréat 2020 du programme de coopération IFD Sciences, Jean-François Perrier collabore sur ce sujet avec Giovanni Marsicano, chercheur au Neurocentre Magendie de Bordeaux. L’équipe de Bordeaux ayant mis au point une lignée de souris essentielle pour tester les hypothèses, la collaboration entre les équipes françaises et danoises est déterminante pour la réalisation de ce projet de recherche.